You are using an outdated browser. For a faster, safer browsing experience, upgrade for free today.

Nouvelle filière Biolal : La Hereford

Nouvelle filière Biolal : La Hereford

Une des plus grandes races à viande du monde !

Avec actuellement 5 millions d’animaux inscrits dans le livre généalogique, la Hereford est une race à viande
rustique qui vit sous tous les climats. Facile à élever, particulièrement adaptée à la conduite en extensif, au plein air
intégral, elle valorise bien les pâtures en zones difficiles.

Une véritable mangeuse d’herbe !

Comme la plupart des races britanniques, la Hereford a la particularité de pouvoir être nourrie uniquement avec de
l’herbe, même en finition. Depuis toujours, le schéma de développement et de sélection de la race a toujours mis
en avant les qualités maternelles ainsi que la capacité génétique des animaux à transformer l’herbe et les
fourrages en viande, gras de couverture et persillé.

Sans cornes depuis plus d’un siècle !

Début 1900, aux États Unis, une poignée d’éleveur, précurseurs sur l’intérêt d’avoir des animaux sans cornes ont décidé de multiplier entre eux les quelques Herefords sans cornes qu’ils ont trouvées sur tout le continent nord-
américain pour créer la souche sans cornes dite « polled ».

Certainement la plus docile !

Expériences et témoignages d’éleveurs nous permettent de dire que la Hereford est sans doute la plus docile des
races bovines. Appréciable lors de la manipulation des animaux, c’est aussi un atout majeur pour la qualité de la
viande. La docilité évite tout stress, notamment au moment de l’abattage, et l’obtention d’un bon PH de la viande
est un critère important pour la tendreté des muscles.

Précocité appréciée !

La précocité de la Hereford permet d’obtenir, sur des animaux jeunes, une viande déjà bien colorée rouge cerise et
une présence de gras de couverture et de persillé suffisante pour correspondre au besoin de la filière et du
consommateur. L’autre particularité d’une race précoce, c’est d’être naturellement pauvre en collagène. Cette
qualité est également un atout majeur pour la tendreté finale de la viande.

Des carcasses de taille moyenne bien adaptées !

Alors que la filière s’organise pour répondre à la demande des consommateurs à la recherche de morceaux de
taille plus adaptée aux nouvelles habitudes de consommation, la race Hereford correspond en tous points aux
exigences avec des carcasses moyennes de 350 à 400 kg. De plus, tendreté et persillé naturellement présents
répondent aux exigences du manger moins, manger mieux.

L’environnement aussi y trouve son compte !

Avec la particularité de transformer l’herbe et les fourrages grossiers en viande et gras, la Hereford confirme tous
les jours sa réputation de mangeuse d’herbe. Elle se nourrit, en France, quasiment exclusivement de prairies
permanentes naturelles. La prairie naturelle, étant une source de biodiversité inégalable, un piège à carbone
pouvant stocker jusqu'à 4 tonnes de CO2 par ha et par an, est un élément essentiel dans la préservation du
patrimoine naturel de nos régions d’élevage.

Viande persillée et maturée, consommateurs retrouvés !


La Hereford entre parfaitement dans la « niche » des consommateurs de viandes d’exception.
L’alimentation à base de produits qui ne peuvent nourrir directement l’homme, le respect de la bientraitance
animale ainsi qu’une finition des animaux rigoureuse pour obtenir un gras de couverture et un persillé optimum qui
permettent une maturation longue, font de la Hereford une race avec tous les arguments en faveur des consommateurs les plus exigeants.